QUI SOMMES-NOUS ?

NOÉMIE

Dès la sortie de mes études, ma vie professionnelle a commencé par un 1er job dans le journalisme, et plus particulièrement dans le débat d’opinions. J’y ai trouvé ma place et mon engagement pour certains sujets comme l’environnement et le féminisme. Après 3 ans, l’envie d’aller plus loin dans mes expériences associatives s’est fait ressentir, notamment au sein du mouvement WARN (We Are Ready Now).

 

Durant un an sans emploi, j’ai pu m’éclater sur différents projets : projet de documentaire, organisation d’événements engagés, cercles de parole, émission de radio, rédaction pour un livre… Puis l’entreprenariat est petit à petit devenu une envie et les tiers-lieux un moyen d’y parvenir. Ils regroupent tout ce dont j’ai besoin et ce en quoi je crois : un espace de rencontres physiques, aux multiples activités et thématiques, en dialogue avec le terrain local et les différentes générations. Ma rencontre avec Manon a alors été décisive et m’a donné la force de concrétiser ce projet de road trip.

 

 Ma famille étant disséminée partout en France, j’ai pu découvrir plusieurs régions depuis toute petite et j’ai continué via mes études dans plusieurs villes du Sud. Petit électron libre, j’ai besoin de voyager fréquemment et passe beaucoup de temps dans les trains. Notre projet d’itinérance a tout de suite résonné en moi pour partir à la découverte de territoires et de personnes inconnues.

 

Enfin, le contexte d’enfermement et de privations de liberté m’a convaincu de passer à l’action pour créer de nouveaux espaces de vie en nature plus en accord avec le futur et la Terre qui nous entoure.

MANON

Après 3 ans dans le marketing, j’ai tout envoyé valser : en quête d’autonomie, de liberté, et avec la soif de monter un projet par mes propres moyens. J’ai replacé la quête de sens et la notion de “travail” au cœur de mes réflexions.

 

C’est alors que j’ai rencontré Noémie, mon acolyte et co-pilote, lors de mes expériences de bénévolat au sein du mouvement du WARN (We Are Ready Now!).

 

Il a fallu un service civique dans l’environnement et de nombreuses rencontres pour me remettre sur le droit chemin – celui d’En Roues Libres – et avoir le courage de porter de nombreux projets.

 

C’est aussi un semestre Erasmus qui m’a donné le goût de l’aventure et du voyage, avec la soif d’aller à la rencontre des autres.

 

Ayant grandi en pleine campagne Picarde, j’ai aussi eu la chance de développer un rapport privilégié avec la Nature.

 

Mis bout à bout, ces morceaux de vie ont convergé doucement mais sûrement vers l’évidence : monter notre propre Tiers-Lieu : mêlant utilité sociale, lien avec le tissu local et les besoins des citoyens, action, polyvalence des compétences et des activités (danse, théâtre, littérature, jardinage, convivialité, rencontres, débats de société…).