NOS OBJECTIFS

La quête de sens

Ce projet est avant tout né d’un ras le bol général de la société dans laquelle on vit et où on n’arrive plus à trouver notre place. Le travail prend une énorme place dans nos vies, dans la création de notre identité et dans notre relation aux autres. Dans notre cas, elle est souvent incompatible avec nos valeurs et convictions, parce que trop marchande et trop capitaliste. Ce projet est pour nous un moyen de répondre à ce manque de sens et de concret en partant à la découverte de lieux inspirants.

 

Le voyage engagé

Après avoir vu plusieurs échecs de projets de tiers-lieux ou d’éco-lieux, souvent par manque d’expérience, nous avons appris que pour monter un projet, nous ne pouvions le faire sans aller rencontrer des gens qui y vivaient au quotidien. Pour comprendre les différentes histoires, difficultés traversées et modèles existants. Trouver ainsi notre voie, en écoutant celles des autres. Le van aménagé nous a paru être le moyen le plus simple pour garder notre indépendance et pour accéder aux tiers-lieux plus « isolés ». Enfin, nous aimerions que ce voyage soit écologiquement viable, en limitant nos ressources en eau et électricité. (#CacadanslesBois #Douche1foisparsemaine).

 

La force du collectif

Avide de rencontres et de découvertes, ce projet nous permet de concrétiser notre envie de rencontrer de nouvelles personnes, qui montent des projets inspirants. Cela nous permet également d’apprendre des choses sur de nouvelles thématiques comme l’agroécologie, l’éco-construction, le bricolage… et de partager nos compétences. Ces personnes clés pourront être des ressources pour la suite.

 

Le pouvoir du local

En choisissant plusieurs régions de France, nous espérons découvrir des cultures locales, des écosystèmes territoriaux et des logiques régionales fortes. Les tiers-lieux sont avant tout des projets locaux, en connexion avec leur territoire et leurs habitants. Nous voulions avant tout sortir de Paris et de l’Ile de France, montrer à tous-tes l’attractivité de nos différentes régions, et surtout créer un écosystème dans un lieu qui en a BESOIN, sans véritable dynamique locale, contrairement aux grandes villes.

 

La faisabilité d’ouvrir un Tiers-Lieu

A l’issue de ce road-trip, nous avons fait notre bilan : de ce que nous avons vu, découvert, des personnes que nous avons rencontrées, de ce qui nous a inspiré, fait vibrer, des lieux qui nous ont le plus marqués, des différentes dynamiques régionales, des modèles qui fonctionnent, ceux qui sont à développer. Cette aventure est aussi déterminante pour trouver une région (la Normandie) et un lieu où poser nos valises.

Plus largement, nos objectifs avec l’ouverture d’un Tiers-lieu :